cycle biologique de canard noir

Cycle biologique

Canard noir
Anas rubripes
Anglais : American Black Duck
Espagnol : Anade sombrio americano

Ce gros canard de surface se reproduit dans diverses terres humides de l'Amérique du Nord, y compris les terres humides d'eau douce créées par les castors, les ruisseaux bordés d'aulnes rugueux, les lacs, les tourbières ombrotrophes et les étangs situés dans les forêts boréales et les forêts mixtes de feuillus, et les marais salés. Les mâles, les femelles et les jeunes qui ont pris leur envol après la mue, se regroupent près des aires de reproduction au début du mois de septembre. La migration vers le sud commence en septembre ou au début d'octobre, selon la latitude, les oiseaux survolant les terres ou empruntant une voie de migration au?dessus des grandes rivières ou de la côte de l'Atlantique pour se rendre à leur site d'hivernage dans des marais côtiers de la Nouvelle-Écosse jusqu'aux États du Centre du littoral de l'Atlantique. Les oiseaux migrateurs mangent des semences, du feuillage et des tubercules de plantes aquatiques ainsi que des semences et des fruits d'espèces terrestres, divers invertébrés, des semences agricoles, et parfois des poissons et des amphibiens.

Le Canard noir commence à construire un nid en février dans les parties méridionales de son aire de nidification, mais, plus au nord, la nidification a souvent lieu seulement à la fin de mai. La plupart des couples se forment, ou se reforment, chaque année en hiver, dans de nombreux cas avant décembre. Une fois rendus dans l'aire de reproduction, les mâles défendent le territoire jusqu'au milieu de la période d'incubation de leur partenaire. Les sites de nidification abondent et sont très divers, les nids étant en général bien dissimulés au sol, souvent sur les hautes terres. Seule la femelle couve. Après l'éclosion, la femelle mène sa couvée à des aires d'élevage où les canetons trouveront des invertébrés en abondance et un couvert végétal.

Caractéristiques distinctives

Le Canard noir est un gros canard de surface brun foncé. Le plumage du corps du mâle et de la femelle est uniformément noirâtre-brunâtre, celui du coup et de la tête est plus pâle, et la calotte, la nuque et la bande sur l'œil sont foncés. Le bec du mâle est de vert olive à jaune et celui de la femelle est gris verdâtre avec des taches noirâtres. Les pattes et les pieds sont rouge-orangé. Le dessus des ailes est brun foncé et présente un brillant miroir violet, et l'aile est lisérée de blanc à l'arrière et de noir à l'avant. Le Canard noir est le seul canard commun en Amérique du Nord dont le dessous de l'aile en vol soit d'un blanc brillant.

Le plumage du Canard noir est plus foncé, et le dessus de ses ailes comporte moins de blanc que plusieurs espèces ou formes semblables avec lesquelles on pourrait le confondre, y compris le Canard brun, le Canard colvert à plumage éclipse et le Canard du Mexique. Le Canard noir ressemble beaucoup au Canard colvert femelle et est souvent confondu avec ce dernier. Les hybrides issus d'un croisement entre le Canard noir et le Canard colvert sont parfois à torts identifiés comme étant des Canards noirs.

Les immatures ressemblent aux adultes du même sexe, mais les rayures de la poitrine sont plus marquées, et les pattes sont plus brunâtres chez l'immature que chez l'adulte.

Appel
Lien audio

Les vocalisations du Canard noir sont considérées comme des appels et non des chants et ressemblent à celles du Canard colvert.
Mâle : l'appel le plus courant est le rrep ou rrep-rrep aigu,
Femelle : l'appel le plus courant est le couac sonore bien connu, mais la femelle émet aussi d'autres appels.

Répartition de Canard noir -

Source : The Birds of North America, no 481

Aire

Aire de reproduction:
Canada : L'espèce se reproduit dans le Nord-Est du Manitoba le long de la baie d'Hudson, en Ontario, au Québec sauf dans la péninsule d'Ungava, au Labrador sauf dans les monts Torngat et Kaumajet, mais le long de la côte vers le nord jusqu'à Hebron, sur l'île d'Anticosti et sur les îles?de?la?Madeleine, ainsi que dans l'ensemble du Nouveau?Brunswick, de la Nouvelle?Écosse, de l'Île-du?Prince-Édouard et de Terre?Neuve?et?Labrador.

États-Unis : L'espèce se reproduit entre la frontière sud du Canada et le Nord-Est du Minnesota, dans le Nord du Wisconsin, le Sud du Michigan et le Nord de l'Ohio, dans le Nord?Est de la Virginie occidentale, dans le Maryland et le Delaware, et le long des plaines côtières de la Virginie et de la Caroline du Nord. Il existe des aires locales et irrégulières de reproduction dans l'Ouest et le Sud du Minnesota, le Nord-Est de l'Illinois, le Centre de l'Indiana et le Sud-Ouest de la Virginie occidentale.

Aire d'hivernage : Le Canard noir hiverne surtout de la partie sud de son aire de reproduction, vers le sud, jusqu'à la côte du golfe du Mexique et à la moitié nord de la Floride. L'aire principale comprend, au nord, le Sud?Est du Minnesota, le Centre du Wisconsin, l'Est de la péninsule supérieure du Michigan, le Sud de l'Ontario, l'extrême Sud?Est du Québec, le Nord du New Hampshire, les côtes du Maine et du Nouveau?Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard, la Nouvelle-Écosse, et les côtes du Centre et du Sud de Terre-Neuve?et?Labrador. L'aire d'hivernage s'étend vers le sud le long de la côte de l'Atlantique jusqu'à la moitié nord de la péninsule de la Floride, à la côte du golfe de la Floride, à l'Alabama et au Mississippi. Elle s'étend, vers l'ouest, jusqu'à l'Est de l'Iowa et jusqu'au Nord et à l'Est du Missouri.

Migration

La migration partielle sur courte distance se limite presque complètement à l'Amérique du Nord. La migration annuelle entre les aires de nidification et d'hivernage est documentée par une analyse des bagues retrouvées; la distance se calcule en fonction de la latitude de la nidification. Les voies de migration sont indistinctes et des corridors de migration sont mal définis étant donné les courtes distances parcourues par certains oiseaux et le chevauchement des aires de reproduction et d'hivernage.

Les mâles et les femelles migrent la nuit, en petits groupes (de 12 à 30 individus). Si elles ne sont pas dérangées par les chasseurs à l'automne, les bandes s'attardent, particulièrement le long des corridors côtiers jusqu'à ce que les conditions météorologiques empirent ou que la nourriture commence à manquer. Au printemps, les oiseaux se rassemblent dans les eaux libres des régions côtières voisines de leur aire de reproduction natale, puis se rendent aux premières eaux libres des terres humides intérieures.

Source : LONGCORE, J.R., D.G. MCAULEY, G.R. HEPP, et J.K. RHYMER, "American Black Duck," dans Birds of North America, no 481, 2000.

 

Cycle biologique | À propos du canard noir | Programmes connexes | English